Calcul de la TASCOM : faut-il tenir compte du sas d’entrée d’un magasin ?
Publié le

Calcul de la TASCOM : faut-il tenir compte du sas d’entrée d’un magasin ?

Fiscal

À l’issue d’un contrôle fiscal, l’administration réclame un supplément de taxe sur les surfaces commerciales (TASCOM) à une société qui exploite un magasin de bricolage. Pour elle, le sas d’entrée du magasin doit être pris en compte dans le calcul de la taxe. Et pour le juge ?

Sas d’entrée du magasin = surface de vente = TASCOM

Une société, qui exploite un magasin de bricolage, fait l’objet d’un contrôle fiscal à l’issue duquel l’administration lui réclame un supplément de taxe sur les surfaces commerciales (TASCOM) au titre du sas d’entrée du commerce.

Elle considère, en effet, que même s’il n’accueille aucune marchandise, ce sas permet aux clients de bénéficier des prestations commerciales du magasin.

Par conséquent, il doit être regardé comme étant « affecté à la circulation de la clientèle » et donc, doit être pris en compte pour la détermination de la surface de vente retenue pour le calcul de la taxe sur les surfaces commerciales due par la société.

Ce que confirme le juge, qui maintient le redressement fiscal.

Calcul de la TASCOM : faut-il tenir compte du sas d’entrée d’un magasin ? - © Copyright WebLex

Découvrez également

Publié le

Taxe d’habitation sur les résidences secondaires : quel avenir pour les établissements scolaires privés ?

Lire

Publié le

Réduction d’impôt pour les résidents d’EHPAD : vers un crédit d’impôt ?

Lire

Publié le

Fiscalité et dispositif anti-abus : qui se cache derrière l’écran ?

Lire