Hôtels en Île-de-France : faut-il un agrément ?
Publié le

Hôtels en Île-de-France : faut-il un agrément ?

Juridique

Dans la région Île-de-France, la réglementation en matière d’urbanisme fait l’objet de certaines particularités. Certaines opérations sont, en effet, soumises à une procédure d’agrément, délivré par le préfet du département ou de la région. Qu’en est-il de l’activité hôtelière ?

L’activité hôtelière est-elle une activité commerciale ?

Pour mémoire, certaines opérations d’urbanisme, dans la région Île-de-France, sont soumises à une procédure d’agrément depuis le 1er janvier 1995. Sont concernées la construction, la reconstruction ou l’extension des locaux, installations et annexes servant à des activités industrielles, commerciales, professionnelles, administratives, techniques, scientifiques ou d'enseignement ne relevant pas de l'État ou de son contrôle.

L’activité hôtelière en Île-de-France est-elle soumise à cette procédure d’agrément ?

Un permis de construire est accordé à une société pour la construction d’un hôtel. Des riverains sollicitent l’annulation de ce permis devant le juge. Ils avancent notamment le fait que l’activité hôtelière est une activité commerciale et est donc soumise à agrément qui, ici, n’avait pas été fourni lors de la demande de permis de construire.

Ce qui n’est pas l’avis du juge : l’activité hôtelière étant particulièrement dépendante de la demande et donc de son lieu d’implantation, elle ne constitue pas une activité de nature commerciale au sens de la réglementation.

Il n’y avait donc pas lieu de solliciter un agrément pour obtenir un permis de construire.

Hôtels en Île-de-France : faut-il un agrément ? - © Copyright WebLex

Découvrez également

Publié le

Aval = devoir précontractuelle d’information ?

Lire

Publié le

Industriels : le plan de performance énergétique évolue

Lire

Publié le

Autorisation d’une vente : le juge peut-il modifier les délais ?

Lire