Secteur du vin : que pense l’Autorité de la concurrence de l’instauration de bornes de prix de vente ?
Publié le

Secteur du vin : que pense l’Autorité de la concurrence de l’instauration de bornes de prix de vente ?

Juridique

Les interprofessions du secteur du vin peuvent réguler le marché en mettant en réserve une partie de la récolte. Elles souhaiteraient désormais avoir la possibilité d’encadrer le prix de cette récolte mise en réserve lors de sa libération. Qu’en pense l’Autorité de la concurrence ?

Encadrement des prix de vente : l’Autorité de la concurrence dit « oui, mais »…

Pour rappel, les interprofessions vitivinicoles peuvent mettre en place des mesures de régulation du marché, comme la mise en réserve d’une partie des récoltes.

Lorsque cette récolte réservée est remise sur le marché, son prix est actuellement libre. Mais les interprofessions du vin souhaitent l’encadrer, en mettant en place des bornes minimales et maximales.

L’objectif de ce tunnel de prix est d’éviter une fluctuation trop importante entre le prix du volume principal et celui du volume mis en réserve.

Saisie par le Gouvernement sur ce projet, l’Autorité de la concurrence vient de rendre son avis.

Selon elle, ce projet n’entre pas dans les dérogations déjà mises en place pour le secteur du vin et est susceptible de constituer une entente sur les prix contraire au droit de la concurrence.

Toutefois, elle estime que la mise en place d’un tunnel de prix reste possible, à condition que ces bornes soient librement déterminées et convenues par chacune des parties, strictement entre elles. Cela exclut donc la mise en place d’un tunnel de prix commun à toute la profession.

Affaire à suivre…

Secteur du vin : que pense l’Autorité de la concurrence de l’instauration de bornes de prix de vente ? - © Copyright WebLex

Découvrez également

Publié le

Avocat : une collaboration libérale qui tourne court…

Lire

Publié le

Acceptation tacite de la succession : une menace pour les soignants ?

Lire

Publié le

Loi DDADUE : les principales mesures juridiques à retenir

Lire